acceuil
Chasser :

Le mal de mer

Le sujet traité sur le forum

Quelques précisions sur ce qui accompagne souvent pour certains, un voyage au fil de l'eau : le mal de mer...

S'il y a bien une chose devant laquelle nous ne sommes pas égaux, c'est bien le mal de mer. En effet, certains n'en subiront jamais les effets, d'autres en souffriront à l'occasion, et les plus malchanceux devront faire avec la plupart du temps, y compris d'ailleurs si ils sont marins chevronnés. Au delà de cette inégalité "naturelle", le type d'embarcation sur lequel on se trouve, l'état de la surface de l'eau et le temps passé hors terre ferme sont bien sûr des causes certaines du mal de mer. Sur mer calme pour de courtes traversées, il y a que très peu de risques d'être malade. Par contre, pour peu que la chasse dépasse quelques minutes en mer et c'est trés souvent le cas, les risques augmentent.

Schématiquement, le mal de mer provient du fait que le corps et les sens (dont bien sûr la vision) doivent s'adapter à un nouveau rythme (celui de la mer) qui traditionnellement n'est pas le leur; du moins pour une très grosse majorité de gens. Donc, les symptômes apparaissent généralement dès les premières heures et ce n'est qu'au fil du temps que l'organisme va s'habituer au rythme du bateau. L'anxiété et la consommation d'excitants (alcools, tabac...) sont en général des phénomènes aggravants. Dans les deux cas d'ailleurs, autant arriver tranquillement à l'embarquement, en ayant privilégié une nourriture légère (ce qui peut se révéler "utile" aussi en cas de vomissements).

Dès les premiers signes, il est conseillé de respirer au grand air, au centre du bateau (sur un voilier) et à l'arrière du semi rigide (ce sont les endroits où les mouvements du bateau se font moins ressentir), de fixer un point à l'horizon ou la côte. Chez certaines personnes, le fait de prendre la barre quelques minutes les aide à se concentrer sur autre chose que le mal de mer. Quant aux remèdes existants, même si le gingembre est réputé pour stabiliser l'estomac, il n'y a pas encore de traitement miracle (il y a tout de même quelques médicaments en pharmacie).

maldemer

Le mal de mer du chasseur sous-marin existe aussi. En surface lors de la préparation, le regard se perd souvent dans le bleu et le mouvement des vagues ou de la houle a pour effet de faire perdre le référenciel au chasseur qui d'un coup se sent mal et peut en arriver au vomissement.

Un seul remède : se remettre droit et fixer la côte ou même sortir quelques intants. Attention le vomissement dans le tuba peut compromettre considérablement le reste de la chasse.

Un autre phénomène ?