acceuil
Chasser :

La coquille st jacques (par will)

http://www.iroise-passion.com/

et le forum http://www.iroise-passion.com/forum




La coquille Saint-Jacques est un mollusque bivalve appartenant à la classe de Lamellibranches, de l'ordre des Filibranches,
de la famille des Pectinidés. L'espèce présente en Manche Est : Pecten maximus, Linné.

Distribution
La coquille Saint-Jacques, Pecten maximus, est présente dans les eaux tempérées européennes depuis les côtes de Norvège jusqu'au nord de l'Espagne.
On la trouve sur les fonds sablo-vaseux, depuis le niveau des basses mers jusqu'à la profondeur de 120 mètres environ. Les gisements se tiennent généralement entre 20 et 50 mètres. L'animal repose, enfoui, sur sa valve droite très convexe.

Reproduction
Pecten maximus (comme tous les Pecten) est hermaphrodite. La glande génitale s'étend sur le côté du muscle adducteur et comprend deux parties : la partie mâle, blanchâtre, est supérieure ; la partie femelle, rouge orangé, est inférieure. Les gonades ou "corail" sont de taille réduite en période de repos sexuel.
En Baie de Seine, la première maturité sexuelle survient à l'âge de 2 ans. En dehors de la zone côtière, la maturité intervient à l'âge de 3 ans.
L'échelle des stades de l'évolution des gonades, établie pour la moule (LUBET 1959), peut être appliquée à la coquille Saint-Jacques .
Stade 0 : repos sexuel
Stade 1 : reprise de l'activité génitale, multiplication des gonies
Stade 2 : gamétogénèse
Stade 3 : période d'activité sexuelle pouvant être divisée en :
stade 3A : A1 réplétion puis A2 maturité des gamètes
stade 3B : émission totale ou partielle des gamètes
stade 3C : restauration active de la gonade conduisant à une
nouvelle phase de réplétion des gonades.

Les gonades mâtures se rencontrent sans discontinuer de février à juillet avec quelques stades de déplétion en avril. Dans ces gonades, le taux d'ovocytes atrétiques (nécrose et lyse des ovocytes) est souvent importante et pourrait expliquer les aléas de la fécondation. La ponte ovocytaire affectant l'ensemble de la population a lieu en juillet ; elle est suivie par une restauration des parties mâle et femelle de la gonade avec l'apparition d'un nouveau stade de maturation (stade 3) fin août, la vidange totale des gonades ayant lieu en septembre-octobre (LUBET 1982).
Après une période brève de repos sexuel pouvant durer au maximum un mois et qui n'est pas un vrai "repos" car on observe encore des mitoses goniales, la gamétogénèse reprend par une intense multiplication des spermatogonies et ovogonies (stade 1) suivie immédiatement par la spermatogenèse et l'ovogenèse (stade 2).
Les glandes des 2 sexes ne sont pas mûres au même moment. Il y a généralement protandrie (FULLARTON 1890, et DAKIN 1909 dans RETAILLEAU, 1976). La période de maturation varie d'une zone à l'autre.

Croissance
L'oeuf fécondé se transforme en une larve trocophore (elle possède un voile, n'a pas de coquille ; elle est nageuse), puis devient une larve véligère (coquille équivalve), puis sa forme se modifie par métamorphose pour donner une larve pédivéligère. Cette métamorphose entraîne des modifications plus anatomiques que morphologiques. Le pied se forme alors que le vélum n'a pas complètement régressé. La larve peut nager et ramper. Plus tard, ses valves deviennent dissymétriques :jours au moyen d'un byssus (RETAILLEAU 1976).
La phase larvaire dure environ 3 semaines. Après la métamorphose, le stade de fixation de la larve, pendant son premier été, est d'environ 10 semaines. La morphologie définitive apparaît lorsque la taille atteint 1 centimètre. Le comportement de la jeune coquille devient alors celui de l'adulte, libre, nageur.
c'est une post-larve. La larve cherche à se fixer au bout de 3 ou 4

Il faut noter que la croissance est irrégulière. Elle se déroule pendant les mois les plus chauds et s'interrompt l'hiver. Elle dépend également des conditions du milieu. On peut observer, sur la coquille, aussi bien sur la valve droite que sur la valve gauche, des stries plus ou moins marquées, correspondant aux arrêts de croissance hivernaux, et des anneaux de croissance en légère dépression. La croissance est surtout forte les trois premières années, délai normal pour que les coquilles atteignent la taille marchande.

Nutrition

La coquille Saint-Jacques est détritivore et planctonophage. C'est un mollusque purement filtreur. Sa nourriture consiste en végétaux microscopiques diatomées principalement, et autres algues, retenus par les branchies.
Déplacement
Elle se déplace très peu. Seul un prédateur, l'étoile de mer, peut la faire bouger.

Anatomie




Pecher la coquille st jacques en apnée


Où:

La réglementation sur les zones autorisées est stricte et différent selon les quartiers maritimes donc renseignez vous bien avant.
On la trouve en général sur des fonds sablo-vaseux mais plus sur sable constitué de gros graints , appellé aussi le merle.

Ce n’est pas une peche très compliquée une fois qu’on a repéré le contour blanc de son manteau qu’il a trahisse.
Ce sont les petits filaments blancs que vous voyez dépasser sur la photo du dessus.
Sans ce détails ce serait beaucoup plus dur, car elle s’enfouit au trois quart dans ce merle et le dessus de sa coquille peut etre colonisé par des algues et autres petits coquillages ce qui lui procure un parfait camouflage naturel.

Voyez par vous-même:



Une plus facile:


Quand :

Ce sujet est très stricte donc allez chercher le calendrier aux affaires maritimes.
Le calendrier de peche diffère selon les années mais en général la période est celle-ci
Un premier calendrier est fait du début octobre jusqu’à la fin du mois de Décembre
Et selon le prélèvement fait par les pecheurs professionnelles , les affaires maritimes rajoutent quelques semaines de plus début janvier.

Mais on ne peut pas pecher la coquille st jacques tous les jours pendant cette période.
Ni toute la journée quand cette journée est autorisé.

Il y a trois jours par semaine au mois d’octobre et quatre au mois de décembre.
Les horaires sont de 9h00 à11h30


La taille minimal est de 10,5cm

Le nombre de coquilles st jacques aussi est réglementé du moins sur la rade de brest
Il est de 15 coquilles st jacques par jour par personne.

La peche de la coquille st jacques est soumis aux même règles que pour la pratique de la chasse sous marine.


le calendrier 2006

http://bzhchassesousmarine.free.fr/pdf/CSJ_Brest_2006.pdf


RECETTES


Coquille au four
Compter 3 coq/personnes bien les nettoyer, enlever le petit muscle sur le côté de la noix et le petit boyau noir (le rectum, hé ! oui...), les sécher.
Mettre dans un plat allant au four plat en terre ou "Pyrex",
les noix ne doivent pas se toucher.
Parsemer de petits morceaux de beurre.
Mettre dans un four chaud 200° environ 10 mn.
Servir aussitôt, saler et poivrer légèrement, accommodez d'un petit jus de citron ou d'un peu de crème fraîche.
Accompagné d'une salade et de pain frais ou de pommes de terre à l'eau, tiède



De sud1972: st jacques persillées flambées au Noilly Prat.

-st jacques
-beurre persillé
-noilly, sel poivre.

faire comme la precedente recette, une fois bien roussies et saler deglacer au Noilly, laisser un peu reduire ca caramelise la sauce.

a servir sur un lit de salade avec des tomates sechées

Ou : st jacques persillées flambées au Noilly Prat.

-st jacques
-beurre persillé
-noilly, sel poivre.

faire comme la precedente recette, une fois bien roussies et saler deglacer au Noilly, laisser un peu reduire ca caramelise la sauce.
a servir sur un lit de salade avec des tomates sechées

Une autre espéce ?