Chasser :

Le THON ROUGE

Nom : Thunnus  thynnus
famille : Scombridae
Ordre : Perciformes

Description : Corps fusiforme et épais. C'est le plus gros et le plus puissant de toute la famille des Thons, il atteint des tailles impressionnantes jusqu'a 700 kg pour 3m. Sa chair est rouge et son sang contient un taux d'hémoglobine assez important ; ce qui lui a donné son nom.  Le dos est sombre, les flancs et le ventre nacrés.

Mode de vie : le Thon rouge est trés grand migrateur qui traverse les océans de toutes la planéte. C'est en été que les thons se rapprochent des cotes. On peut les rencontrer dans 20m d'eau , voire moins quand la mange est concentrée. En fin d'été et surtout au mois d'octobre, il n'est pas rare de voir de très gros spécimens venir tout près du bord et notamment la nuit. Lorsque le Thon chasse, soit il capture directement ses proies, soit il effectue des bonds hors de l'eau pour retomber sur le banc et étourdir quelques poissons qu'il cueille ensuite tranquillement. Sa vitesse de nage peut atteindre 80 Km/h. 


Zones de distribution : Tout les océans chaud et tempéré du monde

Alimentation et milieu de vie : les adultes traquent sur les petits poisson de fourrage ou mange, les invertébrés comme les calamars et les crevettes, et peuvent avaler des proies relativement grandes.

Reproduction : Le frai maximal se produit pendant l'été en pleine eau, sur des zones comme les baléares, la fosse de cabreton, etc...

Technique de chasse : Coulée et agachon en pleine eau. Chasse dans le grand bleu . 

Disparition : Ce poisson est soumis à quota  même pour les chasseurs sous-marins . Se renseigner auprés des affaires maritimes de votre région. Le Thon rouge est une espèce en voie de disparition.

Le thon rouge, une des espèces les plus prisées en Méditerrannée et qui a traversé les siècles sans problème, est aujourd'hui en danger pour cause de surexploitation régionale.

Les captures de ce poisson ont atteint le chiffre record de 39 000 tonnes en 1994. Puis, elles ont brutalement chuté à 22 000 tonnes en 2002.

Aujourd'hui, les captures de thon rouge ne représentent plus qu'environ 3 pour cent du total des captures en Méditerrannée. Malgré cela, cette espèce a conservé son importance économique en raison de la forte demande sur le sushi et le sashimi à l'étranger. Rien qu'aux Etats-Unis, la demande annuelle s'établit autour de 24 000 tonnes, soit plus d'une année entière de captures en Méditerranée.

«Engraissement du thon»

Le problème s'est corsé avec le développement de l'aquaculture fondée sur les captures de thon rouge au stade juvénile. Egalement connue sous le nom d'«engraissement du thon», cette pratique consiste à capturer de jeunes poissons en mer puis à les enfermer dans des bassins d'élevage où ils sont engraissés en vue de leur commercialisation.

Selon les estimations de la FAO, la production annuelle de thon rouge grâce à cette technique s'établirait actuellement autour de 25 000 tonnes, soit 10 000 tonnes de plus qu'il y a à peine cinq ans.

L'engraissement du thon est principalement pratiqué en Croatie, en Espagne, à Malte et en Turquie.

Selon la FAO, cette pratique suscite de vives inquiétudes dans la mesure où, d'une part, elle aggrave une situation rendue fragile par la surexploitation et que, d'autre part, les prélèvements de jeunes thons se font en catimini, rendant pratiquement impossible toute évaluation précise des stocks.

Découvrir le thon en vidéo grace à VIGILI de www.spearfishingmotion.com

 

 

Une autre espéce ?